Chez ADRESSE la conception d’un nouveau vêtement est un marathon qui se court au rythme d’un sprint.
Concentrer en une pièce vestimentaire : originalité, technologie, praticité, style et coûts abordables relève du tour de force. Pour notre nouveau blouson Neil dont le crowdfunding sera bientôt lancé, il nous a fallu plus de 6 mois de développement… On vous dévoile les coulisses.

Vous souhaitez tester Neil en avant-première et intégrer notre programme de TESTEURS #TRYYOURNEIL ? CliquezICI

Neil, le coeur de notre idée

Pièce incontournable du vestiaire masculin, le teddy - blouson né dans les années 1930 pour l’équipe de baseball de l’université d’Harvard -, a été l’un des points de départ de la conception du blouson Neil.

En effet, après Elon, un manteau long style Mackintosh réalisé l’année dernière sur une promesse d'élégance et de performance, nous voulions relever un nouveau challenge : « On est donc parti sur un teddy classique, car c’est une coupe iconique, avec l’intention de proposer un côté cycling » explique Pierre Moreau, notre cofondateur.

« On a donc travaillé dès février dernier, sur un premier prototype en faisant énormément de recherches sur le sourcing des matières. Beaucoup de tests et d’aller-retour utilisateurs ont été réalisés pour développer LA pièce idéale

finalNeil Prototypes Dans les coulisses

Les différentes versions de Neil : du premier prototype à la version finalisée.

Neil, un projet ambitieux 

Soucieux de proposer des produits novateurs à nos clients, nous avons alors dessiné les grandes lignes de ce projet :

PROTOTYPAGES -> MESURES ET CONTRÔLES -> AVIS CLIENTS -> AMÉLIORATIONS (et ainsi de suite..., jusqu'au modèle parfait.)

« C’est un processus long et riche » confirme Pierre. « Mais il y a beaucoup de plaisir à créer ce genre de produit. C’est un étendard de la marque. Ces derniers mois, on a mis la majeure partie de notre énergie pour mener ce projet à son terme. C’est un temps fort important pour nous parce que l’on veut proposer le meilleur produit possible, même si c’est une pièce un peu singulière du fait qu’elle incorpore beaucoup de technicités notamment. »

À la première version de prototype fourmillant de fonctionnalités (tissu imperméable et déperlant, capuche cachée dans le col, multiples poches, éléments réfléchissants incrustés dans le tissu), deux autres ont succédé « On n’a jamais fait de dossiers et de fiches techniques si détaillés. Il a d’ailleurs fallu un peu de temps dans les échanges avec les usines pour qu’ils comprennent bien ce qu’on souhaitait. Mais au final, on touche au but avec un produit vraiment fabuleux. »

 

Les tests et retours clients

Plus que jamais à l’écoute des urbains mobiles, nous avons mis un point d’honneur à tester à toutes épreuves nos prototypes. Car rien ne sert de construire un blouson s’il n’est pas adapté aux attentes, il doit être éprouvé à la réalité du terrain ! À raison, puisque chaque version nous a permis de réelles avancées.

Pierre poursuit : « J’ai fait des vidéos de démonstration pour présenter le projet à un panel de clients proches de nous, on a été voir de potentiels utilisateurs et invité du monde pour tester le blouson.» Un grand merci d'ailleurs à tous ceux qui nous ont aider à améliorer le produit de jour en jour !

Les retours clients nous ont permis de faire des choix au niveau des fonctionnalités du blouson, toujours dans l'optique d'une pièce tendance et pratique.
- La couleur est passée du noire au bleu marine
- La capuche a été retirée
- Les zips ont été développés sous une forme double curseurs et sont imperméables
- Des bandes réfléchissantes monochromes ont été ajoutées sur le modèle (invisibles de jour, réfléchissantes la nuit)

« Au fil des retours on a pu affiner notre travail. C’est quelque chose de tout bête mais, par exemple, on voulait incorporer une capuche repliable dans le col et au final, on s’est rendu compte que ceux qui utilisent leur vélo quotidiennement, pour beaucoup, utilisent un casque qui fait office de protection contre la pluie. On a donc écarté cet élément. Dans le même état d’esprit on a décidé de poser des “piping” réfléchissants, mais très discrets, le long des manches, plutôt que d’adopter des éléments plus massifs, qui faisaient un peu trop vêtement de chantier, pour le côté signalétique. Cela marche très bien quand les voitures sont en plein phares et cela se fond bien dans le tissu bleu nuit. On a aussi voulu respecter la nécessaire imperméabilité, le fait qu’il y ait beaucoup de poches et que la pièce soit suffisamment chaude avec une réelle respirabilité. On a donc trouvé des matières qui allaient dans ce sens et adapté la construction du blouson. »

Pour en savoir plus sur le BLOUSON NEIL.

Vous souhaitez tester Neil en avant-première et intégrer notre programme de TESTEURS #TRYYOURNEIL ? CliquezICI