Chez ADRESSE, un de nos talents, c'est de savoir voir la vie citadine du bon côté, sous tous ses rythmes, du plus intense au plus slow. À la fois fourmilière et petit village.

Justine, la créatrice de What the Flower, concept store dans lequel cohabitent vente de plantes d'intérieur et espace coiffure 100% végétal, a accepté de se prêter au jeu de notre interview “Quartier libre”.

"Quartier libre”, c'est une série de portraits pour rendre hommage à des personnalités d'une valeur inestimable pour la vie d'un quartier. Des personnalités qui, par leur liberté et leur talent pour la proximité, ont nourri notre plaisir de retrouver les rues, après des mois privés de vie de quartier.

Comment est né le projet What the Flower  ? 

Je suis coiffeuse de formation, cela fait 18 ans que je fais ce métier et j’ai depuis que je suis toute petite, une passion pour les plantes que m’a transmise ma grand-mère.

Il y a une dizaine d'années, j’ai commencé à m'intéresser aux plantes dans mon milieu professionnel, avec les colorations végétales, les soins naturels pour finalement choisir de ne plus utiliser de produits chimiques pour la coiffure. 

En 2016, j’ai commencé à poster sur Instagram quelques photos de mon intérieur et en quelques mois, j’avais tellement de questions sur les plantes que j’ai monté un blog, qui a rapidement pris de l’ampleur. C’est donc en 2017 que j’ai repensé mon projet professionnel et que j’ai ouvert avec mon mari, What The Flower. 

Justine, si je te dis “ville vivante”, ça te fait penser à quoi ? 

Tout de suite, je pense que dans le 11e arrondissement de Paris, on est en plein dedans. Je pense à quelque chose de très actif, une ville qui bouge, où il y a toujours quelque chose à faire, que ce soit le dimanche, ou en pleine semaine, une ville qui est autant axée sur la vie culturelle, que sur les activités extérieures. 

La ville et toi, c'est un flirt, un amour, à la vie à la mort ?

Je suis très amoureuse de Paris, et je ne pensais pas l'être. Je suis arrivée ici un petit peu par hasard, j’étais venue pour 3 jours, et ça fait finalement 12 ans que je suis là. 

Mais je reste tout de même très attachée à la Bourgogne, ma région natale.  

À propos de ville vivante, est-ce que le lieu où tu as établi What the Flower avait une importance pour toi ? 

J’habite dans le 11e arrondissement depuis 11 ans et quand on a décidé d’ouvrir notre structure, on voulait que ça soit dans le 11e car on adore notre quartier. On connaît les commerçants et il y a cette idée de petit village, de communauté et un esprit que nous aimons. 

Justine porte notre veste Télégraphe Kaki 

Un objet que tu utilises en ville dont tu ne te sépares jamais ? 

Mon sac à dos ! Je me déplace un petit peu partout avec What the Flower car on a plein de projets à côté : on a pas mal d'interviews, j’ai écrit 2 livres aux éditions Ulmer, on participe à plein d'émissions, on donne du conseil sur la plante, donc je suis tout le temps à vélo. L’idéal pour ce type de déplacement, c’est le sac à dos. Le sac à main, je l’ai oublié en montant mon entreprise ! 

Qu’est ce qui t'a le plus manqué pendant ces derniers mois ?
Clairement, les interactions sociales ! On passe habituellement nos journées à discuter, à partager avec des clients, des gens que l’on connaît, cette perte de proximité avec nos clients n’a pas été facile. 

Ton top 3 des priorités pour l'été ?

La priorité n°1, c’est mon bébé qui est arrivé début août.
Ensuite, ça va être de beaucoup me reposer car j’ai ouvert What the Flower il y a 4 ans et je n’ai jamais pris de vacances.
J’aimerais aussi essayer de bouger un petit peu de Paris, car au final, avec ces confinements on est beaucoup resté à Paris et on n’a pas trop pu profiter de l’extérieur. 

Après ces mois un petit peu down, quel est ton “mood” ? 

Ça a été beaucoup de rebondissements, il a fallu savoir se réinventer, trouver des solutions, gérer différemment les équipes, là, on est content de retrouver un rythme plus normal, retrouver les équipes au complet, avoir des horaires complètes. Ça a été un vrai challenge donc nous, on est dans un mood content, c’est un peu le renouveau, la rentrée avant l’heure ! 

Justine porte notre veste Télégraphe Kaki 

Peux-tu nous partager un commerçant que tu aimes ?  

L’Amour fou, rue Sedaine, ils ont ouvert tout récemment et c’est assez sympa. L’image de la boutique est très jolie, ils font de la quincaillerie moderne avec autant des petits objets de décoration que du matériel de cuisine. 

Merci Justine, à bientôt ! 

Retrouvez Justine et l'équipe What the Flower, au 35 Rue du Chemin Vert, 75011 Paris

L'Instagram de What The Flower : https://www.instagram.com/whattheflower_paris/?hl=fr 
Le site internet de What The Flower : https://whattheflower.com/ 



Crédit photo : Adam Morton 
adam@mortonphoto.fr