Le confort d’un tissu souple et élastique n’est plus à prouver. Se baisser sans craindre un mauvais maintien, marcher de longues heures sans ressentir les frottements du pantalon sur nos jambes, tendre les bras et apprécier un t-shirt qui s’adapte à nos mouvements, telles sont les prouesses de l’élasthanne. Fibre synthétique dérivée du polyuréthane, c'est une matière incroyable car elle offre aux vêtements la qualité d'être extensibles.
Ces multiples propriétés sont une aubaine pour qui souhaite évoluer au cœur de la ville le plus librement possible. Et c'est justement la mission d'ADRESSE.
Des vêtements ingénieux, ce sont avant tout des vêtements confectionnés sur une base confortable qui résiste à la vie.

Les avantages de l’élasthanne

L’emploi de l’élasthanne dans un textile confère plusieurs forces à ce dernier :

La première, déjà évoquée et des plus évidentes : l’élasticité. Sur cette capacité, l’élasthanne est la matière de prédilection : aucune fibre, aussi naturelle soit-elle, n’atteint sa capacité d’élasticité, pas même le caoutchouc. Le coton étant facilement froissable, le lin n'étant doté que d'une faible élasticité, et il en va de même pour le chanvre, souple mais peu extensible. Mais en réalité, ce sont de ses mélanges avec d'autres fibres comme la viscose, le polyester ou le coton que l'on peut constater les qualités de l'élasthanne. En pouvant s’étirer jusqu’à 7 fois sa taille, l’élasthanne apporte un confort inégalé à votre vêtement.


De plus, son aspect élastique lui permet de reprendre forme peu importe votre activité. Ce sont des vêtements capables de franchir le rythme effréné de la ville sans faillir.

Le tissu aux facultés extensibles revenant toujours à sa forme originale, il en devient facile d’entretien.
Après lavage, il n’est pas forcément nécessaire de le repasser puisqu'il ne forme presque aucun pli en séchant. Ainsi, un chino élasthanné sera beaucoup moins froissable qu’un classique chino en coton. Une bonne nouvelle pour les novices du fer. Et puisque nous parlons séchage, un vêtement avec élasthanne aura l’avantage d’être rapidement sec grâce à sa faible absorption de l’humidité et par la même de vous écarter de trop de transpiration. Un point à noter pour tous les vélotafeurs et bikeaddicts.

Une fibre complexe

Parce que l’élasthanne n’existe pas de façon naturelle (une fibre synthétique, rappelons-le), nous sommes obligés de le faire fabriquer à travers un traitement chimique qui, malheureusement, comme toute composition en usine, laisse échapper des particules dans l’air. Ces même particules s'évadent aussi lors de lavages en machine, venant se déverser dans les eaux usées rejoignant les cours d'eau et océans. Cependant, il n’existe aujourd’hui aucune production 100% éco-friendly de ce matériau.

Mais rien n'est perdu d'avance : des sacs de lavages limitant la diffusion des microfibres synthétiques sont une alternative écologique. Comme le Guppyfriend, recyclable (sauf son zip) et réutilisable.

Afin de restreindre les répercussions d’une production d’élasthanne, nous avons choisi de l’introduire par petites touches (2% à 4% le plus souvent) dans notre collection. Une juste mesure pour des vêtements aux propriétés extensibles sans rentrer dans une utilisation excessive. Sans prétendre avoir toutes les solutions, minimiser notre impact sur le long-terme fait partie de notre démarche et vous permet de consommer selon vos convictions. 

Nos vêtements souples et extensibles :

Aucune fibre naturelle ne peut dépasser les capacités de l'élasthanne. Mais la soie et la laine de mérinos possèdent des qualités extensibles non-négligeables.

La soie d'araignée par exemple, peut s'étirer jusqu'à 30 à 40% sa longueur initiale. Et bien qu'étant d'une grande finesse, elle n'en perd pas moins en robustesse.

La laine de mérinos, précieuse et douce, est d'une élasticité reconnue qui comme la soie, se démarque par sa résistance.
C'est aussi notre source d'inspiration pour nos créations à venir, des essentiels dénués de contraintes conçus pour durer.